Website Ribbon

dimanche 12 octobre 2008

Un dîner presque parfait et une bougie en plus sur le gâteau


Hier soir, anniversaire de mon pôpa :)
Maman est en haut (qui ne fait pas du gâteau mais qui travaille, elle), Papa est en bas (il ne fait pas du chocolat non plus mais il est formellement interdit d'accès à la cuisine: pas le jour de son anniversaire, enfin, que diable!) Donc c'est bibi qui a fait la popotte. Des heures dans la cuisine, mais promis le coeur y étais, et en plus j'ai pris mon temps.
Il voulait un "apéritif dinatoire", un buffet plein de bonnes choses à picorer plutôt d'un dîner traditionnel. Il voulait un dessert léger, mais non sans goût! (Heureusement qu'il m'a un peu aidé pour le choix "dîner-ou-buffet?" et "gros-gâteau-ou-petit-gâteau?" car je ne savais plus trop quoi choisir. C'est son cadeau, c'est son anniversaire, ça lui a plu. Yum crie ouf!)


J'avais repéré il y a quelques jours une recette de palmiers comparable à une que j'avais déjà réalisée avec mes mimines il y a quelques temps. Mais mes babines, elles, n'avaient jamais testé l'alliance parmesan-paprika... c'est chose f
aite! Et ce ne sera sûrement pas la dernière fournée ;)


Palmiers feuilletés au parmesan et au paprika
D'après une recette Pralinettes

Ingrédients pour une vingtaine de palmiers:
- 1
pâte feuilletée
- Parmesan râpé
- Paprika
Etaler la pâte feuil
letée. La recouper en rectangle.
Saupoudrer de parmesan râpé et enrouler chaque côté jusqu’au milieu de la pâte pour former des palmiers. Laisser repo
ser la pâte au moins 1h au réfrigérateur pour qu’elle soit plus facile à couper.
Trancher en tronçons d’un petit centimètre. Placer sur une plaque recouverte de papier cuisson et saupoudre
r de paprika.
Enfourner quelques minutes au four préchauffé à 180°C.



Je voulais des canap
és. Oui, mais pas des moindres! Pas les classiques tranches de pain de mie plus molles que moelleuses tartinées à la va-vite de rillettes Bordeaux Chesnel (nous n'avons pas les mêmes valeurs...). Non, des vraies bonnes tartines qui croustillent sous la dents et qui font crier "miam" à l'estomac. Hein? Des bruschequoi?

Bruschetta provençale : chèvre – tomate - poivrons
Disposer sur une tranche de pain de campagne aux céréales deux fins tronçons de bûche de chèvre, 4 demi-tomates cerise. Parsemer de cubes de poivrons et d’herbes de Provence.
Enfourner quelques minutes au four préchauffé à 180°C.

Bruschetta normande : pomme – camembert – noix
Disposer sur une tranche de pain de campagne aux céréales de fines lamelles de pomme Granny Smith et de camembert en alternance. Parsemer de noix concassées.
Enfourner quelques minutes au four préchauffé à 180°C.


Bruschetta italienne : jambon de parme - ricotta
Etaler grossièrement de la ricotta sur une tranche de pain de campagne aux céréales préalablement grillée. Y ajouter une tranche de jambon de parme.
Saupoudrer de poivre moulu.








Enfin, il me fallait une note d'équilibre là-dedans. Et puis surtout quelque chose qui se picore entre deux fournées de bruschettas, quelque chose de léger, qui serve d'entre-deux.
Alors, tout simplement, les bâtonnets de carottes et de concombre à trempouiller dans un mélange yaourt nature/sel/poivre/moutarde à l'ancienne sont venus gaiement garnir la table.


Mais n'oublions pas l'essentiel... point d'anniversaire sa
ns gâteau! Point de bougie en plus sans gourmandise sur laquelle la planter avec fierté (ou desespoir, dépendant du chiffre)! Mon papa à moi, il aime les gâteaux léger, mais goutus. Et surtout, il ne passe jamais à côté d'une coupe glacée aux cerises amarena à la pizzeria du coin... Mon cerveau a fait tilt un beau matin (bon d'accord, hier matin): un clafouti aux griottes.

Clafouti aux griottes

Ingrédients:
- 500g de griottes en pot
- 120g de farine
- 125g de sucre en poudre
- 3 œufs
- 1 verre de lait
- 1 pincée de sel

Préchauffer le fout à 180°C.
Egoutter les griottes.

Dans une terrine, mélanger la farine, le sucre en poudre et le sel. Incorporer un à un les œufs entiers puis le lait.
Placer les griottes dans un moule beurré. Verser la pâte dessus.
Laisser cuire 20 minutes.

Dire que je suis fière de moi serait un euphémisme. Bon, d'accord, ça a beau être long à préparer (16h30-19h quand même hein. Bon ok en comptant la vaisselle et les pauses pipi) c'est moins casse-pieds à organiser qu'une cuisson de soufflé. Mais quand même! Bon, en fait, on s'est surtout régalé.
La prochaine fois? On prend les mêmes, et on recommence! Enfin, presque ;)

4 commentaires:

Philippe a dit…

Un grand bravo du pôpa !!! C'était un bô cadeau personnel et délicieux !!

celyo a dit…

Un super anniversaire avec de bien belles choses a dévorer.

Rosa's Yummy Yums a dit…

Un superbe repas! Bravo! Bon Anniversaire à ton papa!

Bises,

Rosa

havecakewilltravel.com a dit…

c'est chou comme tout! bon anni à monsieur papa. :D